LEXIQUE

Film intermédiaire : Il s’agit d’une vidéo, timelapse, images aériennes, ou reportage au sol, voire mixant les trois, qui résume une période précise du chantier. Son but est de pouvoir communiquer, que ce soit en interne, en BtoB, ou en BtoC sur la progression du chantier. Nous pouvons réaliser des films intermédiaires récurrents, mensuels, trimestriels, semestriels, voire annuels, ou à la demande en fonction de l’avancée du chantier et de vos rendez-vous ou échéances, tant pour vos clients et partenaires que pour diffuser lors d’un salon par exemple.
Hyperlapse : L’Hyperlapse est une technique de Timelapse en mouvement. on peut aussi l’appeler : Walklapse, Spacelapse, Stop-Motion Time-lapse, Motion Timelapse, Timelapse avec des mouvements. L’origine du mot est récente est pour le moins floue… Le fait que l’image se déplace beaucoup plus lentement que l’action des personnages ou du ciel, donne une illusion de changement de dimension temporelle et spatiale.
Iframe : Un iframe (ou inline iframe) est une balise html, intégrant une page web externe, que vous pouvez intégrer à votre site web. cette balise technique pouvant être mise en place par vos développeurs. Dans notre cas il s’agit de donner la possibilité à un partenaire, d’intégrer dans son propre site Internet une ou plusieurs vu de timelapse.
Interface : L’interface utilisateur est un dispositif matériel ou logiciel permettant à un usager d’interagir avec un produit informatique et d’en contrôler le fonctionnement. Ici, il s’agit de décrire l’outil d’interaction homme-machine à des fin d’utilisation de l’application de suivi des timelapses.
Pixel : Le pixel est souvent abrégé px. c’est l’unité de base permettant de mesurer la définition d’une image numérique. Son nom provient de l’anglais picture element, qui signifie « élément d’image ». À chaque pixel est associée une couleur, usuellement décomposée en trois composantes primaires par synthèse additive : rouge vert bleu. Pour connaitre le nombre de pixels d’une photo, on multiplie une rangée verticale par une rangée horizontale. Les appareils photos proposent aujourd’hui une résolution de plusieurs millions de pixels, donc on parle de MegaPixels, que l’on abrège Mp. Les boitiers Nikon qu’utilise TimeLapse Go’ proposent une définition de 24 millions de pixels, soit 24 Mpx.
Push : Envoi. Dans notre cas, il est question de l’envoi des prises de vue de timelapses des travaux vers nos serveurs sécurisés.
Reflex : Un appareil photo reflex est un appareil pourvu d’un capteur de grande taille dans lequel le même objectif sert à prendre la photo et à faire la visée. Lors de la visée, un miroir réfléchit vers le verre de visée la lumière en provenance de l’objectif (d’où le nom de reflex). Ce miroir se relève brièvement lors de la prise de vue, afin de laisser la lumière atteindre la surface sensible. Les objectifs sont interchangeables, ce qui permet une grande variété de prises de vue à toutes distances, du zoom au très grand angle.
Timeline : En français, chronologie. Il s’agit ici d’un timeLapse rudimentaire qui permet de consulter en temps réel la chronologie datée de votre chantier. Trois formats sont disponibles sur l’interface de suivi Timelapse Go’ : L timeLine depuis le début du chantier, à raison d’un cliché par jour, la chronologie des sept derniers jours, un cliché par heure, et la chronologie du jour en cours. Vous pouvez faire défiler automatiquement la timeline ou la faire se déplacer avec votre curseur à la vitesse de votre choix.
Slider avant/après :Un slider avant/après est une fonctionnalité du site web donnant la possibilité de comparer deux photographies prises à des dates différentes d’un même lieu avec le même dispositif. Selon le design du slider, la comparaison entre les deux images peut se faire avec une barre verticale ou horizontale pouvant être de gauche à droite ou de haut en bas par l’utilisateur. Les images étant côte à côte, il est ainsi possible d’optenir une comparaison fine dans le temps de l’avancé des travaux.
Slow-Motion : Ralenti. Le ralenti ou slow-motion est un effet spécial réalisé soit lors de la prise de vue, soit en post-production. La technique consiste à accélérer la cadence de prise de vue, par exemple prendre 48 images par seconde au lieu de 24, puis à les faire défiler au rythme de 24 images par seconde, vous aurez alors un ralenti de 50%. pour un ralenti X3, il faudra donc 72 images par seconde. En 1920, il existait déjà une caméra, française, la Debrie G.V., qui prenait jusqu’à 240 images par seconde. Aujourd’hui les modèles du marché grands publiques peuvent atteindre les 2000 images par secondes permettant des slow-motions impressionnants !

NOUS SUIVRE SUR LES RÉSEAUX

TimeLapse Go’ © 2020